Conseils sur l’isolation acoustique des maisons en bois

Publié le : 24 novembre 20215 mins de lecture
Le choix du matériau d’insonorisation pour maisons en bois ou chalets en bois est très pertinent : le problème de l’atténuation du bruit est très pertinent dans les maisons en bois, du fait du comportement de ce matériau. En effet, le bois a une excellente isolation acoustique vis-à-vis des bruits venant de l’extérieur, alors qu’il ne répond pas de la meilleure façon aux bruits venant de l’intérieur de la maison en bois (qui sont normalement de type « choc ») .

Il faut donc veiller à garantir la meilleure isolation acoustique ainsi que l’ isolation thermique du bois entre les appartements, en choisissant soigneusement le matériau pour l’isolation acoustique du plafond et des murs.

Évidemment, ce besoin devient de plus en plus important dans tous les cas (comme cela arrive dans les immeubles à plusieurs étages) où la maison est habitée par de nombreuses personnes, qui n’appartiennent pas à la même famille.

meilleure isolation phonique pour une maison en bois

Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que le problème de l’isolation acoustique, à la fois pour les bruits externes et internes, doit être soigneusement évalué dans la phase de conception, afin de choisir les solutions les plus efficaces pour obtenir une isolation acoustique totale.

Nous avons déjà vu pourquoi on peut considérer le bois comme « acoustique » : ce matériau a en effet un comportement ambivalent vis-à-vis de la transmission du son. Considérant les sons qui viennent de l’extérieur, et qui sont normalement des sons aériens, qui peuvent être facilement bloqués par des matériaux fibreux : ainsi, choisir une fibre de bois comme matériau à insérer dans le manteau garantit une isolation acoustique de faible épaisseur.

La situation est différente en ce qui concerne les bruits d’impact (par exemple le bruit de pas classique) qui se produisent à l’intérieur d’une maison : dans ce cas il ne suffit pas de se fier à la qualité du bois pour obtenir une bonne isolation acoustique, mais il est aussi utile de utiliser des couches de matériaux massifs (comme la fibre minérale insonorisante), qui ont des caractéristiques telles qu’elles sont plus aptes à absorber les bruits qui se propagent à travers une vibration.

En ce sens, il est également nécessaire de porter une attention particulière aux travaux de conception et d’installation, qui doivent être effectués avec la plus grande attention, afin d’éviter de laisser des points individuels des murs non protégés, qui risquent de se transformer en véritables haut-parleurs, avec de graves gêne pour les habitants de la maison (surtout lorsqu’il s’agit d’un immeuble à plusieurs étages habité par plusieurs familles).

Isolation acoustique des murs en bois :

L’IMPORTANCE DES MATERIAUX ET DE L’INSTALLATION

Partant de la considération que le bois a de bonnes caractéristiques d’insonorisation contre un type spécifique de bruit (bruit aérien, qui provient généralement de l’extérieur d’une maison, comme ceux qui proviennent de la circulation ou d’événements atmosphériques), cela peut conduire à la conclusion qu’il suffit pour isoler les murs extérieurs d’une maison en bois avec une fibre de bois ou des panneaux de bois pour obtenir un maximum de confort.

Cela peut s’avérer vrai, à condition toutefois que la pose du système d’isolation soit réalisée de la meilleure façon possible : sinon il est possible que des ponts acoustiques se créent, c’est-à-dire des « brèches » dans le système d’isolation par lesquelles il peut pénétrer la maison. 

On a vu aussi comment une autre perspective doit être adoptée en ce qui concerne l’isolation acoustique des murs intérieurs et des autres éléments intérieurs (tels que les combles). Dans ce cas, en effet, les bruits qui doivent être « éliminés » sont de type impact (pensez simplement aux bruits typiques d’une maison ou à ceux produits par les appareils électriques les plus courants) et sur ce type de bruits l’efficacité comme acoustique l’isolation du bois est réduite.

Il faut donc s’appuyer sur d’autres matériaux : parmi les plus courants se trouvent les isolants classiques en fibres minérales (comme la laine de roche), mais une solution très efficace en terme d’isolation et qui nécessite un espace très limité est représentée par le caoutchouc plomb.

Attention à ne pas vous tromper sur le nom : ce type de matériau ne contient pas de plomb (qui est très toxique), mais est appelé ainsi en raison de ses caractéristiques isolantes. C’est aussi un matériau mince, qui peut être utilisé sans problème et sans occuper un espace excessif même dans l’isolation des murs intérieurs.

Quant à l’isolation acoustique au plomb, le prix est d’environ 13-14 euros le mètre carré pour les panneaux (il est également possible d’opter pour une solution en rouleaux).

Plan du site