Filiere bois

Montage de maison ossature bois écologique

Qu’est-ce qu’une maison écologique et comment la monter ?

Une maison écologique est une maison capable de conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. C’est donc une solution économique car vous pouvez dire au revoir au chauffage, à la climatisation, et réduire votre facture de façon considérable. Ecolo, la maison à ossature bois gagne aujourd’hui du terrain. Découvrez comment effectuer son montage.

La construction en bois

Le bois est en train de devenir le matériau préféré en construction car nombreux sont les avantages qu’il représente : il respecte l’environnement, est écologique, isolant, résistant, économique, design, facile et rapide à monter, même pour les grandes constructions. Il existe plusieurs types de constructions en bois dont la maison à structure poteaux/poutre, en bois massifs ou en panneaux de bois massifs, et enfin, la maison à ossature en bois. Celle qui nous intéresse particulièrement est cette dernière, en passant du gros œuvre au second œuvre, jusqu’à la fin du chantier. Il existe plusieurs types de montage : avec assistance technique, hors d’eau hors d’air ou en kit auto-construction.

Le gros œuvre

Comme dans toute construction, le montage d’une maison écologique débute par les fondations. En parallèle, le choix des matériaux doit être fait à l’avance pour être fabriqués en atelier, notamment les murs, le plancher et la charpente. Lorsque la maison est implantée, on peut alors procéder à la pose du plancher suivie de l’élévation des murs composés d’isolants. Les murs, de faible épaisseur, permettent de gagner en surface habitable. Le montage des murs est une étape éclaire car elle ne nécessite que quelques jours. Lorsqu’ils sont montés, place à la charpente, puis la mise hors d’eau et hors d’air qui consistent à assurer une étanchéité à l’eau et à l’air.

Second œuvre et fin de chantier

A la fin du gros œuvre, on peut dire que la maison écologique est debout. Le travail en second œuvre consiste à l’aménagement de l’intérieur de la maison, c’est-à-dire, l’électricité, la plomberie,le sanitaire, le carrelage, le cloisonnement des pièces, le plafond, l’isolation, etc. Quant aux fermetures, portes, fenêtres, volets roulants électriques et baies, plusieurs choix s’offrent à vous dans les matériaux (bois, alu…). La dernière étape pour finir le chantier est la pose du bardage. Cette couche superficielle de la maison écologique est un revêtement qui peut être en bois, PVC ou autres matériaux. Enfin, il ne reste plus que les travaux de raccordements au gaz, électricité et au téléphone.

Quitter la version mobile